Archives de catégorie : Elevage

MARBELLA-VAIRAM du TRISKEL de STEMIDOR

Coucou, je suis MARBELLA-VAIRAM 9ème du nom née le 29 novembre 2016 et vivant au Triskel avec ma maman FLYWAY-FOREVER, mon papa? et bien le beau JULIUS-ANTONIUS du Clos de la Wittmatt de chez Corinne Surplie… Je suis trrrrrrrrrrès gentille, mais j’aime bien faire la « corrida » avec Manhattane et Loodness, mais bon je dors aussi longtemps, pour l’instant… Ma belle maman s’occupe toujours bien de moi, elle adore me laver les oreilles… beurk !!! En fait, elle lave les oreilles de tout le monde… elle est gentille,ma maman !!

 

MANHATTANE’JOY du TRISKEL de STEMDOR

Je suis MANHATTANE’JOY, la 8ème du nom, née et vivant au Triskel,  je suis née le 17 juillet 2016.

Ma maman est la belle JENSSON-ANGEL et mon papa est le beau gosse, tonique, JULIUS-ANTONIUS du Clos de la Wittmatt… Je suis une gentille petite jeune fille, tonique, mais relativement posée, ce que j’aime bien faire, c’est comme mon papa, attraper les mains de tout le monde…. Bon Daniel me gronde, il aime pas çà, mais je m’en fiche…. J’adore faire la misère à Dagobert, le pauvre, il a déjà Loodness « qui fait rien que de l’embêter ».. HI hi, il faut bien le bouger un peu « l’ancien »……….

COÛT DE PRODUCTION D’UN CHIOT

Vous avez le droit de savoir !

(Avant de lister les frais, il faut déjà prendre en considération les frais d’élevage des parents depuis leur arrivé à 8 semaines ou de ceux qui naissent à l’élevage jusqu’à l’âge où ils peuvent reproduire, c’est à dire : minimum 2 ans).

Pour déterminer le prix d’un chiot LEONBERG, il a été pris en compte :

Voici une liste non-exhaustive des frais.

1°) Les frais pour la maman des chiots, avant et au moment de la gestation :

– Les prises de sang et frais de laboratoire (taux de progestérone, tous les deux jours jusqu’à la période optimale de saillie). insémination artificielle si besoin.

– Le prix de la saillie et les frais de déplacements (si le mâle a été pris à l’extérieur).
– Le coût des échographies.
– La déclaration de saillie
– La nourriture pour la maman (puppy haute gamme).
– Le suivi : visites, radios et hospitalisation éventuelles, actes chirurgicaux (césarienne) produits vétérinaires nécessaires pour mise bas.
2°) Les frais pour le papa :

– Spermogramme.
– Le matériel d’insémination (en cas de nécessité).
– Les suivis vétérinaires.
– La nourriture et l’entretien

3°) Les frais pour les chiots :

– Le lait maternisé si besoin, l’eau minérale, les croquettes (puppy haute gamme) et diverses friandises.
– Les copeaux de bois.
– Le vermifuge à donner tous les 15 jours jusqu’à 2 mois.
– La vaccination
– La puce électronique.
– La visite chez le vétérinaire avec un certificat de bonne santé à l’appui.
– Les contrôles vétérinaires en ostéopathie.
– L’inscription auprès de la SCC (Inscription au LOF)

4°) Les frais de structures :

Investissements progressifs :
– dans les parcs (clôtures, jeux, parcours d’éducation canine spécial chiots ect…)
– les locaux aux normes DSV obligatoires.
– Frais d’entretien des parc (tondeuse- essence- entretien mécanique)…
– Matériels divers (caisse de mise bas, etc)
– L’eau, les produits d’entretien pour l’hygiène des bâtiments (Saniterpen – Javel au quotidien) – Lessive.
– Draps, serviettes éponges, couvertures, tapis de mise bas etc…
– L’électricité pour le confort des chiens et des chiots – lampes de chauffe infrarouges, radiateurs (pièces à maintenir entre 27 et 30°).
– Les frais de fioul pour chauffer les locaux l’hiver.
– Les frais de gas-oil, de péage et temps de déplacement etc.
– Les frais d’entretien du véhicule agrémenté par la DSV au transport d’animaux domestiques.
– Les frais de téléphone et portable
-Les frais de matériel de bureau (conseils d’élevage 35 pages)

5°) Les frais de cotisations :

Les impôts – MSA et Taxes diverses.
– Le coût de l’hébergement du site internet
– Les frais de banque (compte professionnel obligatoire)
– Les déclarations en prestation de service des saillies de nos mâles à l’extérieur.
6°) Les frais d’élevage (en amont pour tous les autres chiens, notamment les jeunes qui, nous l’espérons, deviendront de futurs reproducteurs) et les vieux chiens retraités qui restent à l’élevage ou les chiens stérilisés :

– Le coût des radios hanches + la lecture officielle
– L’inscription au club de race
– La confirmation de nos chiens
– La nourriture (toujours haute gamme) qui ne cesse d’augmenter.
– Les expositions – inscription au TAN (gas-oil, péage, transport, hébergement et nourriture ect…)
– Les toilettages éventuels
– Les nombreux frais vétérinaires….

   SANS COMPTER :

  • Le temps passé avec les chiens

  • Les éventuels clients qui viennent visiter l’élevage parfois pendant plusieurs heures.

  • La disponibilité 24/24 pour les chiots.

  • Le temps passé à l’éducation primaire de base.

  • La surveillance constante de la mère en gestation puis des chiots (dormir dans les pièces de mises bas, pour palier rapidement à un problème éventuel).

  • Les caresses et tout l’amour porté au cheptel.

Fini les vacances et petits week-end…

    TOUT CELA EST BIEN GRATUIT.  

Il a donc été déterminé un prix de 1500 euros (fin 2016) pour l’acquisition d’un chiot LEONBERG au sein de notre élevage.

ÉLEVEURS ET PRIX DES CHIOTS

Un chiot, un chien, qu’est-ce que c’est?
«Puis-je l’envisager chez moi»?
Réfléchissez avant de vous lancez dans l’aventure !

1b bernois

Accueillir un chiot ou un chien dans sa famille, c’est débuter une relation intense qui durera entre 10 et 15 ans (suivant les races) avec un être vivant d’une autre espèce.

Cela n’est pas toujours facile, car les chiens ont une perception du monde très différente de la nôtre, même si par certains aspects, ils nous ressemblent beaucoup.
Vous devrez vous renseigner avant d’acquérir un chiot ou chien, sur la nature de la race que vous souhaitez.
Posez vous la question : «est-ce que ce chiot ou chien me correspond ?» (Husky en appartement ou Saint Bernard si vous êtes sportif).
Pour un chien, il n’est pas naturel d’être seul. Il a besoin de ses congénères. Les chiens construisent des relations avec leurs maîtres. Ils ont énormément besoin de contact social (attention : on ne parle pas d’hyper-attachements).
Vous devrez donc sortir votre chiot ou chien le plus souvent possible et par tous les temps.
10rothw

Les promenades quotidiennes doivent être

 1°) L’occasion pour eux de découvrir leur environnement (les personnes, les marchés, la ville ect…) avec tous leurs sens et en particulier l’odorat.
 2°) D’être stimulés intellectuellement par des exercices ludiques d’apprentissage.
 3°) De se dépenser physiquement
 4°) D’obtenir une résistance au stress.
Afin que votre chien comprenne ce que vous attendrez de lui, vous devrez vous familiariser avec les bases de l’apprentissage chez les animaux.
Un futur propriétaire doit savoir que le chien est un animal prédateur et que tous (même les plus petits) peuvent mordre.
Il est donc essentiel de l’éduquer, afin de ne pas créer de problèmes avec le voisinage. Éventuellement, il faudra vous faire aider en suivant des cours d’éducation canine.
Vous devrez pouvoir dégager sans problème un budget pour les frais courants de votre chien (alimentation haute gamme), cours éventuels d’éducation canine, visites de routine ou d’urgence chez le vétérinaire, l’ostéopathe canin, médicaments, ainsi qu’éventuellement une assurance santé, etc…, séjours en pension canine ou garde à domicile.

SONY DSC

Un chiot à tout «prix» ??!!
Oui mais à quel prix ??
Avoir envie d’un chiot pour lui donner tout votre amour,  c’est votre première motivation ??
Oui ! Mais de race et pas cher !!!!

12saint bernard

Ne vous fiez pas aux annonces prometteuses offrant des chiots à moitié prix ou prix sacrifiés (entre 400 euros et 900 euros).Posez vous la question sur la qualité de la prestation !Vous trouverez toujours des chiots LOF et non LOF à bas prix, mais sans aucune garantie des origines et du respect du phénotype ou du génotype de la race. Ces chiens, dits d’ailleurs « de type… » ne ressemblent souvent que de très loin à la race. Ne « craquez » pas sur le premier chiot venu… Ils sont tous attendrissants.

Les éleveurs occasionnels, particuliers ou professionnels remplissant tous les critères ci-dessous ne sont pas rares !

Ne vous arrêtez pas à une petite différence de prix.

Internet est devenu un outil de travail performant.

Regardez et visiter plusieurs élevages avant de vous décider

12terre neuve2

Il ne suffit pas d’aimer les chiens pour être un bon éleveur.

 – Un bon éleveur ne produit que des chiens LOF.
 – Un bon éleveur ne force pas à l’achat. Il vous encouragera à venir le voir et à visiter plusieurs élevages (pas dans la même journée pour des raisons sanitaires) avant de prendre votre décision. Il souhaite avant tout un futur bon maître pour ses chiots.
– Un bon éleveur vit AVEC ses chiens, il n’en a pas «50», il n’élève pas «10» races de chiens différents, il reçoit uniquement sur rendez-vous. Ses chiens ne passent pas leur vie en chenil, ils font partie de la famille.
– Un bon éleveur doit être capable de pallier à l’urgence et être capable de prendre des décisions et dispositions rapides en cas de danger immédiat de tous ses autres chiens et de ses portées
– Un bon éleveur n’est pas quelqu’un qui va changer de race en fonction des variations de la mode….
– Un bon éleveur ne vous dira pas qu’il ne produit que des champions et qu’il n’a que des champions, car ce serait un mensonge… (un champion + une championne ne font pas forcément un futur champion). Il ne passe pas non plus son temps en exposition, car déplacements et absences fréquentes peuvent nuire aux autres chiens de l’élevage
– Un bon éleveur saura orienter ou guider un propriétaire débutant lors de ses premiers pas : en exposition de beauté (confirmation, tan..) et autres démarches.
– Un bon éleveur saura répondre au mieux à toutes vos questions avant et après l’acquisition du chiot. Il les anticipera même en vous donnant de multiples conseils d’élevage et d’éducation ou se renseignera auprès d’autres professionnels reconnus si la question n’est pas de sa compétence (vétérinaire).
– Un bon éleveur vous fera signer un contrat de réservation pour «bloquer» un chiot avec un acompte. Ceci, par sécurité pour les deux parties, car c’est un engagement mutuel et sérieux.
– Si l’acquéreur demande des facilités de paiement à l’éleveur, celui-ci n’étant pas un organisme de financement (banque), il n’a le droit légalement que d’accorder un règlement en trois fois maximum réservation comprise.
– Un bon éleveur vous fera signer un contrat de vente où figureront : le numéro de dossier de la Société Centrale Canine, les DEUX LOF des parents. Vous donnera aussi le carnet de vaccinations (ou le passeport) de l’animal. Il vous remettra aussi le certificat obligatoire de bonne santé, la fiche provisoire d’identification (puce ou tatouage) et les conseils d’élevages. En général le «certificat de naissance» suite à l’inscription au LOF sera envoyé ultérieurement.
– Un bon éleveur n’a pas que des femelles  » pondeuses « , mettant bas tous les 6 mois. Il a parfois un ou plusieurs mâles reproducteurs dont il se sert pour ses chiennes. Il ne «donnera» pas non plus ses étalons en saillie à l’extérieur de l’élevage à tout va, car il n’est pas un «marchand de sperme». L’éleveur doit savoir aussi dire «non» aux demandes de saillies conséquentes.
– Un bon éleveur saura vous orienter vers le chiot qui sera le mieux pour vous, en fonction de votre famille et de votre façon de vivre, cependant : le chiot sera ce que vous aurez envie qu’il soit.. C’est une question d’état d’esprit et d’éducation.
Les bons éleveurs acceptent les contrôles obligatoires de la DSV des chenils et des portées (établissements classés). Ils déclarent tous leurs chiots et saillies (impôts, MSA et SCC) et payent leurs charges. Ils ont des frais d’installation et de rénovations dues à la réglementation obligatoire et donnent des croquettes haute gamme à leurs chiens (FLATAZOR – PRIVILÈGE -PRO PLAN – ROYAL CANIN – EUKANUBA – HILLS – BIOMIL…).

PETITE PRÉCISION QUAND MÊME : UN ÉLEVEUR NE ROULE PAS EN PORCHE CAYENNE

CEPENDANT !

Si le chien parfait n’existe pas!
L’éleveur parfait et le risque zéro non plus !

Actuellement, les acquéreurs ne veulent plus de chiots qui naissent dans la paille au fond de la grange, ils recherchent des chiots bien dans leurs poils, ayant commencés leurs premières semaines de vie dans de bonnes conditions à l’élevage .

Qui peut se vanter de savoir si un chiot sera : exceptionnel, champion, reproducteur ou simplement un bon chien de compagnie.. ?

Même avec une boule de cristal ! Personne.

Un chien n’est pas un «jouet» ou un «cadeau coup de cœur», c’est un être vivant qui va vous accompagner pendant quelques belles années de votre vie.

********

Il serait bien de comparer les prix des chiots molossoïdes :
TERRE-NEUVE NOIR, BRONZE, NOIR ET BLANC :  de 1300 à 2200 euros
BOUVIER-BERNOIS : jusqu’à 1500 euros,
DOGUE ALLEMAND : 1800 euros à 2500 euros,
DOGUE DU TIBET : 1400 euros,
SAINT-BERNARD : 1300 euros(prix 2011 en France) et 1650 euros en Suisse,
MATIN de NAPPLE : 1500 euros
 et le plus grave : LION D’OCCITANIE (race non reconnue) 2200 euros… etc……….
Le léonberg, vendu en moyenne 1400 – 1500 euros, est donc dans la bonne moyenne des prix de vente des molossoïdes en 2017.
En France, la plupart des éleveurs professionnels, particuliers ou occasionnels, amoureux du travail bien fait, pratiquent ces prix là.

********

EUROPE ?? vous avez dit Europe ?? :

Prix des chiots léonberg en Europe.

 ALLEMAGNE : 1300 euros (2008) – BELGIQUE, SUÈDE, FINLANDE, NORVÈGE et DANEMARK Le prix d’un chiot peut atteindre 1500 euros – AUTRICHE 1300 euros (2008) – ESPAGNE : 1200 euros (2008) – HOLLANDE 1200/1300 euros – ITALIE 1500 euros.

Prix à l’étranger :

AUSTRALIE 1300 euros (2005) – ETATS UNIS 1700 euros (2005) – SUISSE 1650 euros (2000 fr suisse).

Si vous ne portez pas d’intérêt particulier aux expositions canines, si vous n’avez pas d’attirance particulière pour telle ou telle race, adressez-vous aux SPA et aux refuges (pas d’animaleries), hélas trop nombreux et souvent débordants de malheureux chiens qui n’attendent que vous pour reprendre goût à la vie.

Il ne vous en coûtera que quelques euros (car les chiens sont soignés, vaccinés, et vermifugés ce qui ne peut pas être gratuit) et vous ferez un heureux !

MISE BAS ET MILIEU D’ÉVEIL

LA MISE BAS

Article inspiré des écrits de Joseph ORTEGA et avec son aimable autorisation pour sa publication.

LE CHOIX DES GÉNITEURS

Les parents doivent démontrer un parfait équilibre caractériel, ni craintifs, ni agressifs. La mère compte encore plus que le père, pas d’un point de vue génétique mais car elle va servir d’exemple à ses petits.

Fait-elle la fête aux visiteurs ou va-t-elle se cacher sous un meuble ou au fond du chenil ?


Trois manières de procéder en élevage :

1)     L’Inbreeding : consanguinité étroite. Membres de la même famille ou parenté très proche.
2)     Le Linebreeding : sujets d’une même lignée mais avec un pourcentage plus ou moins important de sujets d’une ou plusieurs autres familles.
3)     Outcrossing : croisement de deux familles très différentes.

saillie14

LA QUALITÉ DE LA SAILLIE

Une saillie par contrainte (viol) ou une insémination artificielle peuvent laisser des traces dans le psychisme de la mère. Certaines chiennes vont refuser les petits, elles ne démontrent pas d’instinct maternel, peuvent les agresser.

Le mâle va produire 15 milliards de spermatozoïdes, 4 milliards 588 millions des spermatozoïdes pour un cm3 de sperme, 4 millions par mm3.

Les follicules ovariens de la femelle à la naissance sont de 700 000, à la puberté de 355 000, à 5 ans de 34500, à 10 ans de 500.

Comment savoir si elle est fécondable ?

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

* Une période limitée de 4 à 5 jours

* 3 semaines de chaleurs mais 2 jours de fécondabilité

* La semence du mâle reste active pendant 3 jours dans les voies génitales de la femelle* La femelle accepte le mâle. Si on touche le périnée, entre la vulve et anus : extension du tronc, écartement des pattes arrières, mise de la queue de côté, traction vers le haut et écartement de la vulve

* Le plus fiable ; dosage hormone progestérone sanguin

* Deux saillies à 48 heures d’intervalle augmentent le nombre d’ovulations, donc de chiots
* L’émotion sexuelle est liée à la présence du partenaire, l’excitation est d’ordre olfactif

Pas de saillie avant les troisièmes chaleurs

Avant la saillie : Lavage de la verge de l’étalon

Après la saillie : La femelle dans un Varry Kennel ou dans l’automobile

Ovule vaginale pour la chienne, le lendemain de la saillie (Auréomycine, Tétracycline)

LA GESTATION

Il faut éviter les traumatismes, n’oublions pas qu’elle ne communique pas avec les fœtus uniquement par des substances nutritives, mais aussi avec ses émotions. Une mère heureuse transmet du positif. N’oubliez pas les caresses sur le ventre et de parler aux futurs chiots.

Est-elle gestante ?

* A 3 semaines, on sent à la palpation les ampoules fœtales
* Dés le 20ème jour, on peut faire une échographie
* Dés le 25èmejour, on entend les cœurs des fœtus
* Dés le 45ème jour, radiographie

Soins pendant la grossesse

* Gestation de 58 à 63 jours
* Vermifuger au 21ème jourvoice
* Faire porter un collier insecticide
* Vaccination au moment des chaleurs (saillie) pour un maximum d’anticorps
* Préparer la caisse de mise-bas et l’y habituer
* A partir de 6 semaines, augmenter progressivement la ration d’entretien et fractionner les repas (3 par jour)
* Éviter les stress et traumatismes, caresser le ventre

Avant la mise-bas

Les signes :

* Gonflement des mamelles (montée laiteuse 2 à 3 jours avant)
* Tuméfaction de la vulve, dilatation de la partie postérieure du ventrevoicemisebas
* Inquiétude, recherche un endroit calme, creuse à l’extérieur, gratte à l’intérieur
* Besoin d’uriner souvent
* La température rectale chute de 1°C (de 38,5 à 37,5) par rapport à la moyenne des deux jours précédents
* Écoulement de glaire cervicale et dilatation de la vulve (48h avant)
* Perte du bouchon muqueux, mise-bas imminente
* 12 h avant, refuse l’alimentation
* Constipation
* Accélération de la respiration
* Regarde ses flancs
* Dilatation du col de l’utérus environ 4h avant

* Contractions toutes les 15 à 30 minutes

LA MISE BAS

Un problème au moment de la mise au monde peut engendrer des problèmes dans la vie future des chiots.

misebas6misbas5  misebas4misbas3 misbas2

 

* Laver les mamelles
* Le premier chiot apparaît dans une poche dans les 3 heures qui suivent les contractions abdominales, il est suivi de ses annexes environ 15 mn plus tard (on n’intervient que s’il y a une présentation par le siège avec difficulté d’expulsion)
* Écoulement vulvaire verdâtre (signe du décollement placentaire)
* Les chiots vont se succéder avec un intervalle de 15 à 30 minutes en moyenne (le délai supérieur à 2 heures est une urgence médicale !)
* Préparer le matériel : teinture d’iode, fil nylon, ciseaux propre et alcool pour les désinfecter, compresses stériles, serviettes propres, poire pour aspirer les mucosités, thermomètre médical, adresse et téléphone du vétérinaire de garde
* Pendant la mise-bas la température de la maternité doit être à 29° ou 30° (première semaine, ensuite diminuer progressivement jusqu’à 22° au quinzième jour)
* La chienne déchire l’enveloppe fœtale et la mange (substances hormonales utiles à la lactation)
* Elle nettoie les chiots et lèche la cage thoracique (provoque la première inspiration)
* Elle coupe le cordon ombilical
* On désinfecte l’ombilic des chiots à la teinture d’iode
* Chaque chiot doit téter pour ingérer le maximum de colostrum (anticorps maternels : immunoglobulines), dans les 48 h qui suivent (après ils sont détruits par l’estomac). Il sera protégé jusqu’à 7 semaines.
* Expulsion et ingestion du placenta par la mère
* En cas de problème ! : déchirer la poche par étirement si la mère ne le fait pas. Couper le cordon et ligaturer à 2 cm du ventre avec désinfection si elle ne le fait pas. Si difficulté respiratoire, placer le chiot la tête en bas et le balancer doucement en soutenant la nuque, aspirer les mucosités avec la poire ou une seringue. Si ne respire pas, presser doucement le ventre, frictionner le thorax, pincer le sillon entre les narines

On évite d’utiliser l’ocytocine, car dangereux pour la mère (sauf en cas de nécessité) et surtout pas avant le premier chiot né, dans tous les cas demander conseil à votre vétérinaire.

Homéopathie et gestation

Femelle atonique, risque d’avortement: Caulophyllum et Sepia
Anxiété: Actea-Racemosa
Fatiguée: Aletris Farinosa

Après la mise-bas pour éviter fièvres puerpérales et infections: Arnica

Après la mise-bas

aprsmisbas2

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

  • vérification des chiots pour détecter un problème : fente palatine, hernie ombilicale, hydrocéphalie, imperforation de l’anus, malformation du squelette…
  • Les selles de la mère sont noirâtres et molles (sang ingéré)
  • répartir les mamelles entre les chiots
  • pendant 3 semaines les chiots ne sont nourris que par le lait maternel, ensuite c’est le sevrage
  • le sevrage doit être progressif. Pré sevrage entre 3 et 4 semaines. On hydrate l’aliment croissance avec du lait maternisé pour chien (beaucoup au début = liquide, puis moins = semi liquide, enfin plus du tout = solide)
  • Le gain de poids par jour, est en moyenne de : 20 g pour les petites races, 50 g pour les races moyennes, 150 à 200 g pour les grandes races. Danger, si un chiot ne grossit pas ou perd 10% de son poids en 2 ou 3 jours !
  • Evolution de la température du chiot : naissance : 35,5°C +/- 0,5°C. Première semaine : 37°C. Troisième semaine : 36 à 38 °C. Quatrième semaine : 38, 5 °C (comme un adulte !)
  • Surtout ne pas séparer la mère des chiots pendant le sevrage, mais prévoir un emplacement en hauteur où elle peut se mettre à l’abri des dents. La mère repousse les jeunes dés 5 semaines, elle les laisse manger dans sa gamelle jusqu’à 7 semaines.

**************

LE MILIEU D’ÉVEIL

Il s’agit en quelques semaines seulement, de construire tout l’avenir relationnel d’un chiot.

Êtes-vous prêt à faire quelques petits efforts ?

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

milieu2 milieu1

 De 0 à 8 jours

Manipulations en douceur, surtout d’ordre tactile. La surface doit être anti-dérapante pour qu’il se déplace (moquette). Peu de lumière. Laisser le goûter l’humain par le léchage. On peut pratiquer les tests des réflexes (de fouissement, de retournement, etc…). Temps à consacrer : deux à trois fois 15 minutes par jour.

milieu8

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

De 8 jours à 3 semaines

Tous les sens doivent être sollicités. Auditif, Olfactif, tactile, visuel. Changer régulièrement les types de stimulations. Faire des tests originaux. Temps à consacrer : 3 à 4 fois 15 minutes par jour.

milieu12

milieu11

milieu10

milieu9

De 3 semaines à 8 semaines

Changer souvent les stimulations et augmenter leur niveau (à 4 semaines, il doit connaître l’intensité des sons, des contacts, etc… qu’il aura à l’âge adulte.

Dés 3 semaines, promenades en voiture avec la mère. L’élevage doit être un milieu « ouvert » et non un endroit aseptisé, les chiots doivent avoir des contacts avec d’autres personnes que les éleveurs (y compris les enfants et les personnes ayant une attitude « anormale » comme un handicapé dans un fauteuil), avec d’autres races que celle qu’ils connaissent, avec d’autres espèces (chat, cheval, lapin, …). Surtout pas de séparation précoce avec la mère. On peut commencer l’éducation par la Méthode Naturelle dés l’âge de 3 semaines ; au moment du départ de l’élevage le chiot devrait connaître : Le rappel immédiat, les positions assis, couché, debout, la marche au pied avec ou sans laisse, le rapport d’objet, la hiérarchisation à l’humain.

Temps à consacrer : 4 à 5 fois 15 minutes par jour (avec l’ensemble de la portée).

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 milieu14

milieu13

Attention de ne pas en faire trop !

I est vrai que selon la race, la lignée, les individus, les besoins sont différents ; je n’ai fait qu’indiquer une moyenne, ce qui est certain c’est qu’il ne faut pas en faire trop peu, ni dépasser la dose prescrite. Certains éleveurs ayant cru bien faire avaient augmenté le degré des stimulations avec radio en permanence, pétards, et résultat, ces chiots ne pouvant «récupérer», cela a donné des portées entières d’hyperactifs ! l

****************

A quels problèmes s’expose-t-on si on ne suit pas ces conseils ?

Le chiot est un organisme vivant qui va se trouver modelé par le milieu que l’humain va lui offrir aux premiers jours de sa vie.

L’environnement satisfait-il ses besoins de base dans les domaines du physique, du social, de l’émotionnel, du cognitif ?

Le cerveau est en train de construire dans tous les domaines, les acquisitions qui ont été mal faites ou qui n’ont pas été réalisées seront perdues à jamais.

Un chiot élevé dans le noir pendant 3 mois devient aveugle, jamais il ne pourra voir. Un chiot qui a une carence affective ou sensorielle aura des problèmes toute sa vie…

chienaveugle

 I – socialisation normale

* C’est l’imprégnation ou identification du partenaire social ou sexuel

* L’attachement primaire à la mère

* La soumission aux adultes.

* Le détachement de la mère

* Réguler la motricité et les morsures.
*Le rituel de soumission et d’apaisement

 

Les problèmes :

La dyssocialisation :chienmechant1

Il n’a pas acquis lors de son développement les mécanismes primaires d’inhibition sociale. Il ne sait pas communiquer.

Pas d’autocontrôle correct car séparé trop tôt avec la mère (4 semaines) ou bien mère pas assez ferme.

Avec les chiens il ne sait pas s’arrêter, il ne sait pas se soumettre (même s’il est mordu).

Avec les gens on ne parvient pas à le calmer, sinon le contraire il mord.

II – L’homéostasie sensorielle normale

C’est l’équilibre entre l’organismechienmechant3 et le milieu, acquis par un milieu riche en stimulations nombreuses et variées. C’est chez l’éleveur qu’il prendra les références de ce qu’il pourra supporter plus tard, si celles-ci sont peu élevées, son avenir de chien est bien triste.

Les problèmes :

L’hypersensibilité, hyperactivité (HS – HA) : Hyper-vigilance, agitation, réactions disproportionnées, mord, détruit, est malpropre, dort peu.

Anxiété de séparation : Ne peut rester seul, détruit, est malpropre, dépression, immobilité de la face, sensibilité aux bruits, refus du contact.

Anxiété de privation : Est malpropre, agresse par peur. Certains sont prostrés, se lèchent, mangent et boivent sans arrêt. Évolution vers l’anxiété intermittente (périodes d’hyper et d’hypoactivité) et l’anxiété permanente.

III – La soumission aux adultes et la hiérarchisation normale

Un période qui commence chez l’éleveur et se poursuit chez le maître. A l’attachement à sa mère vont succéder le détachement, la régulation de la motricité et des morsures, le rituel de soumission et d’apaisement.

Le maître est la mère et le chef de meutechienmechant2

Le chien doit être dominé par tous les humains

Il assiste au repas sans rien obtenir, il mange après et seul.

Il ne dort ni dans la chambre ni dans le couloir.

Dans tous les jeux c’est le maître qui décide du début et de la fin.

S’il montre les dents, le soulever par la peau du cou avec un visage menaçant

Les problèmes :

Désocialisation

La dégradation progressive du comportement social.

Sans repères hiérarchiques, le chien devient le meneur du groupe. Surtout s’il vit en espace limité et souvent au contact du maître (statut de bébé).

Les agressions vont survenir par irritation ou par hiérarchie.

Ce chien devient souvent asocial avec les congénères, il ne supporte pas qu’ils approchent du maître.

Chez les canidés la meute est monarchique et le pouvoir autocratique, la proximité relationnelle entre le maître et son chien n’inclut pas une égalité de statut hiérarchique.

*******

Les éducateurs et beaucoup de comportementalistes pensent que le problème de hiérarchie peut être réglé par eux-mêmes et sont fiers de démontrer qu’avec eux le chien est soumis. Il est évident que la relation hiérarchique doit être établie au préalable, pour que cette personne, en l’occurrence le maître, ne soit pas l’objet d’une agression de dominance, le chien est indifférent vis-à-vis des inconnus.

La dominance devrait être établie de manière claire et précise entre 4 mois et la puberté par tous les membres de la famille. Il est plus facile de mettre en place celle-ci avec un chiot de 8 semaines qu’avec un chien de 50 Kg (test de l’os).

FAIRE DE LA REPRODUCTION

Nous n’aborderons pas ici le côté financier, « gagner sa vie avec l’élevage ». Toutefois sachez que les dépenses sont nombreuses et le travail conséquent.

L’élevage est une démarche sérieuse.

Si l’envie vous prenait de faire se reproduire votre mâle (étalon) ou votre femelle (lice), pour que cela leur fasse «du bien», sachez en toute connaissance de cause que ce sont des idées préconçues.

A l’état sauvage, de nombreux animauxelevage2 ne se reproduisent pas et ils ne s’en portent pas plus mal.

Il n’est pas nécessaire qu’une lice souffre pour rien et que ses chiots finissent par être donnés à des gens qui n’auront pas forcément les moyens et le temps de les élever.

Mais si vous êtes réellement passionné, alors faites de l’élevage sérieusement et faites-le bien, les éleveurs sérieux et votre vétérinaire sont à mêmes de vous renseigner correctement:

Je vous propose une liste non exhaustive de ce qu’il faut faire absolument.

Adhérez au club du léo . (coût moyen 40 euros)

– Avoir un affixe, c’est mieux pour la descendance des chiots de race. Le club de race ou la Société Centrale Canine peuvent vous indiquer la marche à suivre pour l’obtenir: cette démarche est longue et pas gratuite (environ 250 euros en 2007).

    • Donner une alimentation haut de gamme adaptée à votre chien.
    • Surveiller la croissance avec l’aide de l’éleveur et du vetérinaire.
    • Vous pouvez commencer dès l’âge de 6 mois à faire quelques expositions de beauté pour faire évaluer le développement de votre chiot par un juge (coût moyen d’une expo : environ 40 euros de frais d’engagement)
    • Donnez-lui une bonne éducation de base pour qu’il soit équilibré et à l’aise partout, notamment qu’il sache montrer ses dents et pour un mâle qu’il supporte la vérification des deux testicules.
    • Vers 15 ou 20 mois, faites-le confirmer . Pour un mâle, il est important qu’il soit à peu près «fini» et avec deux testicules en place.
    • Faites lui passer le TAN à partir de 15 mois. Coût moyen: 24 euros
    • Faites lui passer la radio des hanches (dépistage de le dysplasie) à partir de 18 mois par un vétérinaire très compétent, habitué aux radios officielles car la qualité des clichés est primordiale pour une bonne lecture. SEULE la radio lue par le lecteur officiel du club de race est valable pour être enregistrée à la S.C.C. et le club lui même. Un chien classé A ou B est exempt de dysplasie, classé C il ne doit reproduire qu’avec un A, D ou E, il ne doit pas reproduire. ( radio environ 150 euros, 25 euros de frais de lecteur) à partir de 2014 et seulement pour l’accession au niveau 4 une radio des coudes sera demandé (25 euros) Protocole radios coudes
    • Demander au club des léo la carte dentaire à 8 mois (tous les club de race ne la font pas) Elle est à présenter à 3 juges différents dans le cadre de ces expos de beauté. (Elle est maintenant gratuite))
  • Bien choisir les lignées pour le futur mariage, car ELEVER c’est AMELIORER la race que l’on aime par-dessus tout. Donc ne pas faire de choix de copinage ou d’économie kilométrique. Un mariage ne s’improvise pas, c’est une responsabilité.
    • Bien évidemment, surveiller votre chienne afin de repérer la date des premiers jours des chaleurs, date essentielle pour calculer les premiers dosages de taux de progestérone. A compter du 9ème jour de chaleur, environ. Il faut faire faire une prise de sang par votre vétérinaire pour connaître la période d’ovulation de votre lice (coût moyen 35 euros). Parfois il est nécessaire de faire plusieurs prise de sang, pour connaître le moment le plus favorable pour la saillie.
    • Lors de la saillie (coût moyen pour le propriétaire de la lice : le prix d’un chiot) vous aurez rempli un certificat de saillie que la Société Centrale Canine vous aura fourni. Ce certificat est à remplir par les deux propriétaires et à envoyer accompagné d’un chèque de 10 euros dans les 4 semaines qui suivent la saillie (si la chienne est en gestation bien sûr). Parallèlement vous devez établir un contrat de saillie en bonne et due forme avec le propriétaire de l’étalon ( étalon dont vous aurez vérifié au préalable le pédigree, la dysplasie, et TAN etc…). Environ un mois plus tard, la Société Centrale Canine, vous adressera une liasse bleue en deux parties. La première est à remplir et à renvoyer au plus tard deux semaines après la naissance et la seconde partie est à retourner lorsque vous connaitrez les prénoms et n° de tatouage des chiots (date limite 6 mois à compter de l’ouverture du dossier de la Société Centrale Canine). Le tout accompagné des volets de tatouage remis par votre vétérinaire ainsi que le règlement de 25 euros par chiot inscrit. Avec un affixe vous n’avez PAS LE DROIT de «faire» des chiots NON LOF.
    • Avoir un suivi sérieux de la chienne en gestation, avant, pendant et après la mise bas. Mais surtout être capable de stopper toute activité professionnelle durant au moins 6 semaines afin de surveiller jour et nuit une chienne qui a besoin d’assistance et souvent des chiots qui ont aussi besoin de biberons (statistique ROYAL CANIN : la moyenne des chiots par portée est de huit)
    • Bien se renseigner pour que la mise-bas se passe au mieux pour la lice et ses petits. Eviter toute souffrance inutile et avoir des locaux adéquats, confortables pour les petites boules de poils.
    • Ne pas laisser une chienne avoir des contractions pendant plus de 3 – 4 heures sans intervenir auprès de votre vétérinaire, la chienne est alors en danger ainsi que la portée.
    • Surveillance constante des chiots qui tètent, pour éviter que les plus petits soient lésés. Donner le biberon si besoin, comme évoqué ci-dessus. N’oubliez pas la pesée quotidienne afin de suivre la courbe de poids régulièrement.
    • Effectuer un sevrage correct avec une alimentation haut de gamme, à partir de 3 semaines échues. Il faut proposer aux chiots une bouillie faite de croquettes pour chiots en croissance, humidifiée et mixée.
    • Bien surveiller l’évolution de la croissance du chiot. Au moindre doute, consulter votre vétérinaire. N’oubliez pas le vermifuge qui est a donner tous les quinze jours à compter des deux premières semaines échues. Ces dates sont importantes, elles sont à indiquer à l’acquéreur afin que ce dernier puisse continuer à date fixe la prise mensuelle. Et ce durant les six mois qui suivent.
    • L’identification : soit par tatouage soit par puce électronique, est une obligation en France. Actuellement vous êtes libre de choisir le mode d’identification. En 2012, les normes européennes obligeront les éleveurs à mettre systématiquement une puce électronique.
    • Laissez partir les chiots à compter de 8 semaines. C’est une obligation légale, ils doivent être : vaccinés (coût : suivant vétérinaire) et tatoués ou pucés.
    • Bien évidemment, l’acquéreur doit recevoir de votre part un document informatif (fréquemment appelé brochure d’élevage), contenant tous les élèments nécessaires au bon déroulement de la vie présente et future du chiot.
    • En tant qu’éleveur responsable, vous devez prendre des accords avec l’acquéreur afin que ce dernier s’engage à vous fournir nouvelles et photos du chiot. C’est aujourd’hui plus facile avec internet et le numérique.
    • Au-delà de deux portées par an, vous devez être en possession du CERTIFICAT de CAPACITE et prévenir de ce fait la DSV de votre région pour établir une déclaration d’établissement (OBLIGATOIRE).
    • La sélection est capitale et ne s’improvise pas. Faire faire une portée à sa chienne n’est pas une fatalité, vous devez prendre conscience que les acquéreurs auront peut être besoin de conseils à vie…
  • Alors REFLECHISEZ BIEN AVANT DE VOUS LANCER DANS CETTE AVENTURE, qui ne laisse pas de place au hasard.

Une bonne réputation est due à un travail bien fait. Une mauvaise réputation est acquise plus rapidement.

Il en va ainsi de l’amélioration de la race.

elevage1

LOODNESS-LOVE des MALABARS au COEUR TENDRE

Coucou à tous, je m’appelle Loodness-Love des MALABARS au COEUR TENDRE. Je suis née le 02/04/2015 Chez Martine et Paul SERVAIS….

Ma maman, c’est la Belle H’Ishtar des Rives de la SEVENNE  et mon papa c’est le tombeur GRAF-GOODNESS du TRISKEL de STEMIDOR…

Je suis le cadeau d’anniversaire de JOELLE…  De la part de Martine et Fred….

Martine, ma maman à deux pattes a donné tout son grand coeur à notre fratrie, de la haut, elle nous surveille…. car je suis une petite espiègle, trop bien dans mes poils.. je fais la misère à mon grand père DAGOBERT.. ainsi qu’aux autres nanas du Triskel.. mais Flyway sait me remettre en place !

CONFIRMÉE le 05 MARS 2017

DYSPLASIE AA

CARTE DENTAIRE COMPLÈTE

 

JADE’OR de LA FORET D’OXALIS

Coucou à tous, je m’appelle Jade’or de LA FORET D’OXALIS. Je suis née le 17 mai 2014

Je suis la fille de la belle EDELWEISS-MONTANA de la FORET D’OXALIS et de MACADAM…

Je suis née chez Corinne.. l’amie de Joelle et Daniel..

Je suis arrivé au Triskel en 2014 pour l’anniversaire de Joelle….

Je suis espiègle et tonique… mais une gentille doudoune….

Carte dentaire complète
Confirmée le 24 avril 2016 à Lyon

Dysplasie : A et coudes EO1

JENSSON-ANGEL du TRISKEL de STEMIDOR

Coucou à tous, je m’appelle JENSSON-ANGEL du TRISKEL de STEMIDOR. Je suis née le 17 avril 2014..

Je suis la fille de la douce FLYWAY-FOREVER et de Macadam..

Super sympa et très tonique, j’ai hérité de la douceur de ma maman et l’énergie de ma grand mère CHANGAI… Il parait que je ressemble à mon grand-père BANGKOK !?

Je suis la 6ème née et gardée au Triskel…
JENSSON en l’honneur de mon grand père BANGKOK et ANGEL en hommage à DANA-ANGEL…

Carte dentaire complète.
Confirmée le 8 novembre 2015 à St Étienne
Dysplasie : A et coudes EO1

INDOCHINE-ABUNDIA du TRISKEL DE STEMIDOR

C’est moi… Indochine-Abundia du TRISKEL DE STEMIDOR…

Coucou à tous, je m’appelle INDOCHINE-ABUNDIA du TRISKEL de STEMIDOR

Je suis née le 11 juin 2013, j’ai 4 frères et 4 soeurs…
INDOCHINE?? Obligé, avec un papy BANGKOK et une mamie CHANGAI….

Pour l’instant je suis une petite chipie relativement calme…et bien dodu..

Confirmée le 20 sept 2014 à Cluny
TAN : OK 24/25
Carte dentaire : OK
ADN : OK
DYSPLASIE : AAA

INDOCHINE à été stérilisée et ne peut avoir de bébés..